❝ Dans une société qui cherche à retrouver le sens de ses gestes, la délégation ne va-t-elle pas, ironiquement, contre la nécessité, pour les entreprises, de se reconnecter avec leur territoire, leurs clients, leurs offres, leurs marchés ?❞  

Le consultant exerce aujourd’hui une fonction sociale que, par le passé, ont campé d’autres figures : le vizir accompagnant les princes musulmans, le consigliere des Ndràngheta, les successives pythies de Delphes se sont partagé la tâche d'épauler les preneurs de décision. Nous allons chercher auprès d’eux conseil, accompagnement, orientation. Leur expérience, leur lecture du monde et de son devenir, leur perspective guident nos actions, informent les décisions stratégiques de ceux qui n’ont pas le luxe de la distance et du temps long. Ils survivent aux rotations du pouvoir, s’inquiètent des répercussions indirectes, voient comme un ensemble ce que nous regardons comme une chose unique.

Ils sont ceux-là à qui nous déléguons : une partie de la charge décisionnelle qui nous revient peut être déplacées vers leurs épaules de stratège. De sorte le conseiller n’est pas seulement celui qui donne son conseil, il est aussi celui qui prend une partie des responsabilités. C’est un allégement du poids du pouvoir : celui qui délègue n’est plus responsable des actions menées en son nom.

Dans une société qui cherche à retrouver le sens de ses gestes (techniques du corps, retours du yoga, de la cuisine, des modalités du faire, du construire soi-même, du geste de la main…), cette délégation ne va-t-elle pas, ironiquement, contre la nécessité, pour les entreprises, de se reconnecter avec leur territoire, leurs clients, leurs offres, leurs marchés ?


Michaël V. Dandrieux

Michaël V. Dandrieux, PhD. est sociologue, il appartient à la tradition de la sociologie de l’imaginaire. Il est co-fondateur d'Eranos, où il a en charge le développement stratégique des activités internationales. Il est également enseignant à Sciences Po et directeur éditorial des Cahiers européens de l’imaginaire (CNRS Editions). Son travail porte sur les rationalités apparemment irrationnelles.