Image Hélène Builly
post

Le luxe dans les Cahiers européens de l'imaginaire

Le luxe porte en lui cette qualité toute personnelle : un ruban offert, un médaillon inattendu retrouvé, la pièce tournée et retournée qui brille dans la main sous la pluie, inutiles au marché, "luxés", comme on se luxe une épaule, et cependant précieux. Mais il est aussi une dépense pure, cérémoniale, qui s'épuise en elle-même, une splendeur inutile, qui témoigne de la centralité de l'éphémère dans les sociétés de toutes les époques. Enfin, jouissance de caste, souveraineté de clan, esthétique tribale capable de souder des groupes sociaux, ses objets ramènent leurs possesseurs et leurs collectionneurs, par le partage d'une émotion et d'un ordre symbolique, à une communauté de privilèges. Sous son étymologie stratifiée cohabitent l'art, le design, la mode, la littérature, l'architecture, l'ornementation, le sexe et la mise en lumière.


Michaël V. Dandrieux

Michaël est sociologue, il appartient à la tradition de la sociologie de l’imaginaire. Il est co-fondateur d'Eranos, où il a en charge le développement stratégique des activités internationales. Il est également enseignant à Sciences Po et directeur éditorial des Cahiers européens de l’imaginaire (CNRS Editions). Son travail porte sur les rationalités apparemment irrationnelles.

Analyse, regards lents sur la société. Nos partenaires et notre entreprise sont nos terrains.