Idée reçue

Les messages officiels ? Avec la signature électronique, ils garde le même effet !

Dans votre métier vous envoyez des messages importants qui engagent des responsabilités, comme des convocations par exemple. Et vous vous dites que pour ça, les courriers électroniques certifiés, moins coûteux, sont aussi efficaces que les envois en recommandés avec Accusé de Réception. Que ça peut faire tout aussi Officiel. Et bien ce n’est pas si simple.

En réalité, ce qui rend le courrier officiel dans l’esprit des gens, ce n’est pas l’accusé de réception mais le fait de l’avoir reçu entre ses mains.

C’est un effet de gestuelle.

Réalité

❝ Le pouvoir des institutions n’existe que quand il est incorporé❞  

Dans ses travaux sur la question du pouvoir et de la responsabilité, le philosophe Michel Foucault dit une chose très simple : le pouvoir des institutions, ce n’est pas qu’une question de symbole de tampon officiel, de signature ou de titre. Non, le pouvoir des institutions n’existe que quand il est incorporé.

D’ailleurs, pour l’anthropologue Jean-Pierre Warnier il y a deux formes de connaissance :

  • Une qui passe par le cerveau et l’intellect, qui est assez abstraite. Une connaissance discursive.
  • Et une autre qui passe par le corps et les gestes. C’est ce qu’il appelle le pouvoir des institutions n’existe que quand il est incorporé.

La culture motrice c’est une espèce de réflexe qui fait, par exemple qu’en voiture, lorsqu’on aperçoit un feu rouge, on ne réfléchit pas pour savoir s’il faut s’arrêter ou non, on le fait automatiquement. On a incorporé cette règle.

Ce n’est donc pas le tampon officiel qui déclenche la responsabilité et le respect de la norme, ce sont des gestes automatiques.

Exemple

❝ 45% des français ressentent une légère angoisse en allant relever leur boîte aux lettres, 52% chez les 18-34 ans… le solennel est inscrit dans la gestuelle❞  

Or, le facteur qui sonne à la porte avec son courrier dans la main et le stylo qu’il nous tend, on sait ce que ça veut dire. Et le papillon qu’il a laissé dans la boite aux lettres parce qu’on a raté son passage ? Et bien, immédiatement on se dit qu’on va devoir aller à son bureau de poste pour y chercher son courrier et qu’on va devoir présenter sa pièce d’identité pour le récupérer.

En fait, recevoir un courrier en recommandé déclenche une série de gestes automatisés. Et en envoyer un, c’est incarner le caractère officiel, engageant et responsabilisant de la procédure légale en l’inscrivant dans cette gestuelle.

Et c’est efficace. La preuve, 45% des français ressentent une légère angoisse en allant relever leur boîte aux lettres, 52% chez les 18-34 ans… le solennel est inscrit dans la gestuelle.

Conclusion

Alors n’oubliez pas qu’ envoyer un message en recommandé ce n’est pas juste une question de transmission et de validation officielle. C’est une procédure culturellement inscrite qui permet d’engager les gens. Sur certains sujets importants, ce n’est pas négligeable !


Anthony Mahé

Anthony Mahé, PhD. est sociologue, il appartient à la tradition de la sociologie de l’imaginaire. Il est Directeur de la Connaissance chez Eranos, où il a en charge la production et la validation du savoir. Il est également enseignant à l’école de Design Créapole. Son travail porte sur l’analyse des phénomènes socio-économiques dans le domaine des services et du management.

Analyse, regards lents sur la société. Nos clients et notre entreprise sont nos terrains.

Rebondir